Et passe un milan noir

Il a survolé les arbres en tournoyant. Je n’ai pas su imiter son cri. Le milan noir ne s’est pas attardé, appelé par d’autres cibles. Je me suis répété qu’il ne fallait surtout pas croire aux oiseaux de mauvaise augure.

Leave a Comment

Filed under son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.