Au sommet des grands pins

Se jucher tout là-haut. Respirer tant qu’il est encore temps. Écouter le silence. Relire Kobayashi Issa.

D’une voix jaune

le rossignol

appelle ses parents

 

Leave a Comment

Filed under son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *