Philippe, 2 ans de guerre d’Algérie

A Salies-de-Béarn comme dans toutes les communes de France, l’on a donc commémoré jeudi dernier les Morts pour la France de la Guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Je ne sais pas vous, mais je n’ai pas pu ne pas noter que cette cérémonie survenait au lendemain du décès – dans son lit – du général Paul Aussaresses, qui revendiqua son passé de tortionnaire sans exprimer le moindre remord. Philippe, ancien soldat en Algérie – il y passa les années 61 et 62 – n’occulte pas ce fait d’histoire mais n’oublie pas que certains officiers osèrent dire non à la torture.

Les aveux du général Paul Aussaresses sur la Guerre d’Algérie.

Jacques Pâris de la Bollardière, le général qui refusa la torture.

 

Leave a Comment

Filed under son

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *